Tomate ancienne ou hybride ?

Lorsque l’on achète une tomate dans un commerce, on connaît son pays d’origine, mais très rarement la variété exacte. Romain, maraicher installée en Charente Maritime, nous explique les différences entre les tomates anciennes et les tomates hybrides.

Il faut faire attention lorsque l’on achète des tomates, car la plupart du temps, tout porte à penser que nous achetons une variété ancienne alors que nous achetons en fait une variété hybride. C’est souvent le cas de la variété des Andines Cornues ( « Cornue des Andes »). Elles sont proposées en magasin comme des tomates allongées, elles ressemblent à l’Andine Cornue mais il peut en fait s’agir de la Torino, une hybride. Il faut savoir qu’une hybride n’a pas du tout la même saveur qu’une vraie tomate ancienne.

Romain ne cultive que des variétés anciennes. Dans les grands commerces, la fiche d’information sur le produit est moindre et ne dit pas grand chose sur la variété.

Les vraies tomates anciennes sont elles beaucoup plus difficiles à produire, car la productivité des tomates anciennes est 3 à 5 fois inférieures aux tomates hybrides. Sauf qu’à partir d’une tomate ancienne, on peut récupérer les graines pour avoir des pieds. Cela n’est pas le même cas pour les tomates hybrides, on ne peut pas prévoir ce que cela va donner. Comme la tomate est hybride, elle peut perdre une de ces caractéristiques ou ne pas germer. Donc essayer de favoriser les anciennes variétés !

Retrouvez Romain dans d’autres vidéos sur notre blog et toute notre actualité sur notre page Facebook.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *